26 octobre 2006

Prisons psychiatriques de l’ex-URSS : transformer une thérapie en supplice

À propos du livre d'Elizabeth Antébi Droit d’asiles en Union Soviétique, paru dans les années 1970.«Un épouvantable document. La quintessence de l’horreur et de l’horrible. Comment les Soviets ‘soignent’ les opposants dans leurs chaînes d’hôpitaux psychiatriques : ‘Avec des médicaments la plupart du temps fréquemment utilisés par les psychiatres, et à juste titre dans les cas cliniques, mais qui deviennent une torture pour les hommes sains: la sulfazine, qui paralyse les mouvements et porte la fièvre à 40°; l’aminazine, qui... [Lire la suite]
Posté par General Garcia à 07:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 octobre 2006

"Nous devons contrôler le cerveau électriquement."

"Nous avons besoin d'un programme de psychochirurgie pour le contrôle politique de notre société. Le but est le contrôle physique de l'esprit. Chacun qui dévie de la norme donnée peut être chirurgicalement mutilé. L'individu peut penser que la réalité la plus importante est sa propre existence, mais c'est seulement son point de vue personnel. Même si cette attitude libérale est très séduisante, ceci manque de perspective historique. L'homme n'a pas le droit de développer sa propre façon de penser. Nous devons contrôler le... [Lire la suite]
Posté par docteur vincent à 10:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
24 septembre 2006

Psychiatrie militaire et guerre civile : la source de l'opposition politique est une tare biologique qu'il faut éliminer

Dans cet environnement surgit la douleur. Elle surgit en tant qu’objet historique dans la mesure où elle participe du fonctionnement de l’univers carcéral franquiste : « ils gémiront pendant des années en prison en rachetant leurs délits » écrivait le commandant psychiatre Antonio Vallejo Nágera, sur lequel je reviendrai, et tout se passa précisément comme il l’avait prévu. […]Déposséder l’ennemi de sa condition humaine fut l’exigence première d’une logique qui conduisait à son anéantissement. Barrington Moore en fit l’analyse... [Lire la suite]
Posté par General Garcia à 11:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 août 2006

Une société manipulée par des pilules de bonheur consommées en toute liberté?

À intervalles réguliers, on nous avertit que cette prophétie d'Aldous Huxley est en voie de réalisation. Dans les Grands médicaments, ouvrage paru en France en 1975, le docteur Henri Pradal écrivait : «Les tranquillisants apparaissent donc comme des agents extrêmement efficaces de stabilisation sociale, puisqu'ils déconnectent les personnes et tissent autour d'elles une gangue immatérielle mais parfaitement isolante et protectrice. Atténuant les pulsions critiques, assouplissant la rigidité des comportements, réduisant à presque... [Lire la suite]
Posté par General Garcia à 14:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]