« Les personnes souffrant de troubles mentaux sont sujettes à un grand nombre de violations de leurs droits dans le cadre des soins de santé comme dans d’autres contextes. Ces violations sont souvent commises dans des institutions psychiatriques dispensant des traitements et des soins inadéquats, dégradants et dangereux, dans des conditions inhumaines et peu hygiéniques.» – Conférence ministérielle européenne de l’OMS sur la santé mentale, Helsinki, 12-15 janvier 2005.      « L’histoire politique est en majorité l’histoire de ceux qui, détenant le pouvoir, commettent des actes violents et injustes contre leur propre peuple. Les exemples abondent : le despotisme en Orient, l’Inquisition, les goulags soviétiques et les camps de la mort nazis viennent facilement à l’esprit. Dans cette liste se range l’intrusion forcée de la psychiatrie. […] La maladie mentale n’est pas un problème médical, mais un problème de pouvoir. » – Thomas Szasz, professeur émérite de psychiatrie.