Lasoci_t_pured'André Pichot

Éditions Flammarion/Champs

Quatrième de couverture

De quelle façon les notions de «race», de «groupe ethnique», de «correction génétique» sont-elles utilisées, sous couvert de légitimité scientifique, à des fins politiques? Cet ouvrage retrace l'histoire des conceptions biologiques de la société et de leurs applications racistes et eugénistes depuis la fin du XIXe siècle jusqu'à nos jours. André Pichot y analyse les relations qu'entretiennent science, politique et idéologie, et s'appuie sur des exemples précis : celui du nazisme, mais aussi celui de programmes de recherches eugénistes, lancés ou subventionnés par d'éminentes organisations scientifiques, dès le début du XXe siècle. Et, aujourd'hui, alors chie la génétique moléculaire domine la biologie, il met en garde contre d'autres avatars du rêve d'une société «pure».

L'auteur vu par l'éditeur

André Pichot, épistémologue et historien des sciences, est chercheur au CNRS. Il est l'auteur, entre autres, d'une Histoire de la notion de vie (Tel, 1993), de Petite Phénoménologie de la connaissance (Aubier, 1991) et d'une Histoire de la notion de gène (Champs-Flammarion, 1999).

© Éditions Flammarion.