Les hallucinations sont un effet indésirable du méthylphénidate (Ritaline) connu de longue date.    

Le méthylphénidate, un amphétaminique psychostimulant, est un traitement symptomatique de dernière ligne de l'hyperactivité avec déficit de l'attention, chez des enfants dont le comportement reste perturbé malgré une prise en charge non médicamenteuse.

À dose usuelle, le méthylphénidate induit parfois des hallucinations, chez des enfants. Elles sont surtout d'ordre visuel et tactile et impliquent souvent des insectes, des serpents ou des vers. Les hallucinations sont un effet indésirable du méthylphénidate connu de longue date.

Cet effet indésirable pèse dans la balance bénéfices-risques de ce médicament de dernier recours chez des enfants très gênés par une hyperactivité avec déficit de l'attention. La survenue d'hallucinations est une occasion de réviser l'intérêt du traitement. Il est de l'intérêt des patients d'informer les parents de surveiller la survenue d'hallucinations afin, le cas échéant, d'arrêter rapidement le méthylphénidate.

Le dérapage de la prescription vers des enfants simplement turbulents expose à des risques disproportionnés.

© La revue Prescrire
1er septembre 2006
Rev Prescrire 2006 ; 26 (275) : 590-591.